Humala favorable à l'unification du Pérou et de la Bolivie

Catégorie:

Le président péruvien récemment élu Ollanta Humala fait une tournée latinoaméricaine en attendant sa prise de fonctions fin juillet. En Bolivie, il a fait référence aux années de  la Confédération Pérou-Bolivienne (1836-1839) et proposé une réunification des nationalités andines (quechua, aymara, aguaruna et guambiza).

Le prochain président péruvien n'aura pas attendu d'être en fonctions pour s'attaquer à la question de la politique étrangère. Etrangère, façon de parler, car en visite auprès d'Evo Morales, Ollanta Humala a surtout parlé de la fraternité des peuples andins. Au point de suggérer l'unification du Pérou et de la Bolivie. Ce qui, au passage -un argument de poids en Bolivie - permettrait à celle-ci de retrouver cet accès à la mer qu'elle pleure depuis le XIXè siècle.

Voilà qui va à nouveau effrayer les investisseurs: alors qu'Humala s'était montré plus proche de Lula que de Chávez au cours de la campagne, ses déclarations sur les devoirs des gouvernants envers les peuples et non envers les pouvoirs économiques vont faire du bruit dans le Landerneau andin. Un Pérou plutôt nationaliste de gauche que libéral de droite gauche  (là, franchement, on ne savait plus) chez libéral, ça fait du changement dans le panorama latinoaméricain.

portada-pdcia-peru.jpgJe vous aurais bien joint une photo du prochain président mais la site de la Présidence du Pérou n'en parle pas du tout (et au passage, il pique fort les yeux, tout de même, vous ne trouvez pas?), alors il faudra attendre sa prise de fonctions le 28 juillet et les photos officielles. A partir de cette date, il sera aussi intéressant de voir comment Humala s'attachera à résoudre les près de 200 conflits sociaux en cours à travers le pays.