A la mairie de Bogota

On a donc la ministre de l'Education qui compte bien ne rester que quelques jours, le temps que le parti du maire suspendu propose une liste de trois noms au président, qui choisira parmi eux 'l'intérimaire'..

Fine mouche, la maire provisoire, Maria Fernanda Campo, souhaite que le Ministère Public réalise un 'accompagnement préventif' - comprendre: une validation - des mesures qu'elle pourrait être appelée à proposer. Histoire de ne pas se retrouver poursuivie à son tour? C'est vrai que ça tombe comme à Gravelotte en ce moment. Antanas Mockus s'est étonné de la décision du Ministère Public mais semble être assez satisfait de la mise en branle de la justice.

Pendant ce temps, le Pôle Démocratique Alternatif, parti de Samuel Moreno, a décidé de le suspendre aussi du parti pour 3 mois. Et travaille maintenant à proposer les noms de ceux qui le remplaceront pour la durée de l'enquête. Le président Santos a dit les attendre pour aujourd'hui 15h heure de Bogota. [NB. Le Pôle a répondu le lendemain vouloir prendre son temps]

manifa-pro-contra-moreno.JPGC'est un sale coup pour le Pôle dont le sénateur Ivan Moreno, frère du maire, a été arrêté la semaine dernière. Alors que les élections municipales se tiendront en octobre, le discrédit dans lequel est tombé ce parti - et qui tient aussi à l'action de Samuel Moreno à la mairie - pourrait bien permettre au parti de l'ex-président Alvaro Uribe de rafler la ville.

Photo: face à la mairie, des partisans de Moreno; derrière le cordon sanitaire de policiers, des opposants.