Le maire de Bogota suspendu de ses fonctions

Pas de doute, le monde accélère. Après le mariage princier, la béatification de JP2 et l'exécution de Ben Laden, je pensais pouvoir souffler un peu. Pas du tout: le Ministère Public vient de suspendre de ses fonctions, pour trois mois, le maire de Bogota, Samuel Moreno.

Depuis que je suis ici, je n'en entends pas dire que du bien, du monsieur .Nombre de ses concitoyens l'accusent de corruption dans l'attribution des travaux publics. Il y a quelques jours, son frère, le sénateur Ivan Moreno, a été mis à disposition de la justice à la Picota, la prison de haute sécurité de Bogota. Il y est en bonne compagnie, avec les trois frères Nule, les héros de cette affaire qu'on appelle 'le carrousel des contrats', et qui comporte force pots-de-vin et retards dans les travaux. C'est une affaire tellement compliquée que je suggère aux hispanophones d'aller voir l'infographie réalisée par El Tiempo.

samuel-moreno.JPGLe Procureur Général de la Nation a fini par penser pareil: qu'il y a eu bien du retard dans l'adjudication des travaux et lesdits travaux sur la Calle 26, la grande avenue qui va de l'aéroport au centre ville, et qui est toujours un fier bordel un lieu de circulation difficile.

En conséquence de quoi il a suspendu le maire, sachant que la suspension peut être renouvelée 3 mois.

On sentait bien que l'oeil du cyclone se rapprochait du maire. Le responsable du service de l'audit public, la Contraloria, censée empêcher la corruption, a été démis de ses fonctions pour... corruption. Il est interdit de responsabilité publique pour 20 ans. Puis les entrepreneurs des travaux publics de la Calle 26 (entre autres), les frères Nule, ont été emprisonnés et ont négocié un accord avec le Ministère Public: on cause en échange d'une réduction de peine. Et tout récemment, Ivan Moreno. La Picota va être trop petite (outre qu'elle est tellement bien tenue que les prisonniers y donnent des fêtes).

Deux anciens maires de Bogota, César Gaviria et Antanas Mockus, ont appelé Samuel Moreno à démissionner - son mandat court jusqu'en décembre. Celui-ci vient de faire savoir qu'il ne renoncerait pas à son poste.

carros-oficiales.JPGMoyennant quoi la circulation est devenue fort difficile dans le quartier: les 4x4 aux vitres fumées se précipitent qui vers la mairie, qui vers le palais présidentiel où se tient une réunion au sommet, histoire de voir comment gérer tout ça. (Là c'était le chapitre: I was here. Photo: au centre le maire, Samuel Moreno, plaza de Bolivar, au cours d'une opération de communication).