Marches de protestation en Colombie

Tags:

Les étudiants et les enseignants s'opposent à la nouvelle loi sur l'éducation, dont ils disent qu'elle va permettre la privatisation des universités publiques. D'autres protestations se sont greffées sur celle-là pour défendre les services publics.

Pour faire rapide, et vous irez voir les vidéos, c'était gros b*** (biiiip) prévu aujourd'hui dans les grandes villes colombiennes. Le président s'en fout, il est au Congrès des Etats-Unis.

poli-manif.JPGMais pour nous-autres le vulgus pecum, on était prévenus par voie de presse depuis plusieurs jours: attention, à Bogota, des vilains encapuchonnés des FARC et de l'ELN (l'autre guérilla de gauche) vont se mêler aux manifestants, n'y allez pas braves gens (et si vous y allez vous méritez qu'on vous gaze, voilà).

Et 2.500 policiers étaient répartis tout partout, vidéos de El Tiempo à l'appui (le journalisme facile: le bâtiment du journal est sur le parcours et il y a une grande terrasse au premier étage, on voit tout bien). Je confirme. Minimum 4 dans chaque station du TransMilenio et plus quand on approchait du centre, plusieurs à chaque coin de rue, le gros-camion-qui-lance-de-l'eau garé sous le McDo.

antidisturbiosCol.JPGJ'ai traversé le cortège vers 13h (locales, 20h en France) sur la 7ème à hauteur de l'axe environnemental (à 5 blocs du lieu d'arrivée donc) et franchement, c'était bon enfant. Ca chantait, ça criait, ça lançait des tracts depuis les étages des immeubles, voilà.

J'ai tout faux. El Tiempo informe que des affrontements sont en cours (expliquez-moi, l'article est indiqué comme publié à 5:07 pm et j'ai commencé à rédiger ce billet à 4:12), les manifestants lanceraient des pierres et de la peinture, la police a répliqué avec 3 grenades étourdissantes (hum, j'aurais pas aimé essayer) et des grenades lacrymo.

Breaking news: un nouvel article, posté prétendûment à la même heure, dans lequel le Ministre de l'Intérieur loue le 'comportement exemplaire des manifestants'. Va comprendre Charles.