Bruits de bottes en Amérique Centrale

Catégorie:

Deux informations sont tombées cette semaine sur la mobilisation des 'uniformados': au Costa Rica et au Honduras.

Le Costa Rica n'a toujours pas d'armée, mais il mobilise sa police pour protéger sa frontière nord. La Cour Internationale de Justice de La Haye doit se prononcer mardi prochain 8 mars dans le différend frontalier qui oppose ce pays à son voisin du nord, le Nicaragua. En prévision du refus de ce dernier à se soumettre à une éventuelle décision en sa défaveur, voire de lancer une action de provocation, le Costa Rica a envoyé 2.000 hommes garder la zone de l'isla Calero.

Au Honduras, belle démocratie dont l'armée a chassé son président il y a près de 20 mois, la violence a tellement augmenté que le président actuel, Porfirio Lobo, a donné à l'armée l'ordre de prendre les rues pour assurer la protection de la population. Il s'agit pour le moment de patrouilles conjointes avec la police. Et si ça ne marche pas (et ça ne marchera pas), quelle suite?!