Le projet minier de Las Crucitas, Costa Rica

Catégorie:

Dans le cadre de mes études cette année, j'ai eu un cours d'Approche sociologique de l'environnement; et dans le cadre de ce cours, je devais rendre un devoir portant sur un exemple de conflit environnemental, son déroulement et ses répercussions sur la norme.

Je n'avais que l'embarras du choix... J'ai hésité à traiter le conflit argentino-uruguayen de l'usine de pâte à papier Botnia, la mine à ciel ouvert de Toromocho au Pérou... et puis je suis revenu à mes premières amours: le Costa Rica, au détour d'une décision de justice tombée fin novembre.

Las Crucitas, projet d'exploitation aurifère à ciel ouvert de l'entreprise canadienne Infinito Gold.

Un bien chouette sujet comme je les aime, faut-il exploiter l'or et développer économiquement la zone ou sauver les amandiers jaunes et l'ara de Buffon en laissant les locaux manger des cailloux (je schématise à l'extrême, vous l'aurez compris).

Avec une vilaine entreprise transnationale qui fait plein de communication, plein de responsabilité sociale d'entreprise, et plein d'omissions dans son étude d'impact environnemental.

Avec en prime un aspect de conflit binational potentiel puisque le fleuve San Juan (oui oui, toujours le même, on en a déjà parlé ici), qui marque la frontière avec le Nicaragua, est à deux pas.

Bref, ça m'a pris 20 heures mais je commence à maîtriser le sujet. Vous pouvez consulter le devoir rendu ici.

Qu'est-ce que je tease bien, quand même.