L'hymne tico est trop viril

Catégorie:

Je m'apprêtais à rédiger un billet sur une concession minière remise en cause au Costa Rica, et puis j'ai trouvé un article sur un autre de mes sujets de prédilection: un hymne national qui fait débat.

Du coup, l'histoire de la mine de Las Crucitas attendra un peu, mais vous l'aurez tout de même, ce n'est que partie remise.

Or donc, il s'avère qu'une ci-devant citoyenne du Costa Rica a déposé un recours d'inconstitutionnalité devant le Tribunal Suprême parce qu'elle ne supporte plus de devoir chanter les paroles de l'hymne national:

Dans la lutte tenace, de profond labeur
Qui rougit de l'homme la face

mais la goutte d'eau qui fait déborder la féministe, c'est ce passage (j'ai remis les mots dans l'ordre pour simplifier):

Quand quelqu'un prétendra salir ta gloire,
Tu verras ton peuple, vaillant et viril

Oriette Zonta, 49 ans, souligne que ce terme exclut de fait la moitié de la population, dans un acte de discrimination incompatible avec les valeurs de la république. Elle demande donc la modernisation des paroles de l'hymne national, qui date de 1903, par le remplacement de viril par noble, et d'homme par personne.

Ah, la modernisation des hymnes nationaux! L'occasion de citer une fois encore cette merveille d'actualité récurrente qu'est le long sketch des Luthiers sur la Commission de Maintenance et d'Actualisation Permanente de la Chanson Patriote (la CMAPCP).