Chávez travaille son image

Catégorie:

Fini de rire: au Venezuela, on ne pourra plus désormais mettre la photo du président partout. Il faudra qu'il ait donné son accord. Si en prime il faut la retirer des endroits où elle est, ça va créer un paquet d'emplois.

Le décret a été publié à la Gazette Officielle, et il est très ferme: il est désormais interdit d'utiliser le nom, l'image et la figure (?) de Chávez sur tout type de chantier ou d'édifice public, de même que dans les organisations politiques, sociales et communautaires, et pour des campagnes publicitaires.

Personnellement, je n'aurais pas eu l'idée d'utiliser l'image de Chávez pour une campagne publicitaire, mais Ryanair a bien utilisé la Reine d'Espagne, Zapatero et Carla Sarkozy, alors. Et puis j'aurais tendance à dire qu'il l'a un peu cherché, à faire lui-même la promo du téléphone portable national, le Vergatario.

Mais voilà, les enquêtes d'opinions montrent une dégradation régulière de l'image du président, et les élections présidentielles de 2012 approchent à grand pas (oui, chez eux aussi, avec 4h30 de décalage seulement). Il faut donc... il faut...? RÉ-A-GIR!

Et changer de stratégie. Trop de Chávez tue le Chávez? On en met moins. Dorénavant, il faudra l'accord express du président pour utiliser son nom, etc., cf. supra, alors que jusque là établissements scolaires, hôpitaux, centres communautaires et autres lieux à caractère social en regorgeaient.

J'ai hâte de savoir s'il remonte dans les sondages. Et s'il ne remontait pas, ce qu'il ferait alors. Comme Castro (Fidel), le mort en jogging?