Informer ou vivre: le dilemme des médias mexicains

Catégorie:

Après l'assassinat d'un 30ème journaliste à Ciudad Juárez en 4 ans, El Diario, le journal le plus important de la ville, se tourne vers les cartels pour dialoguer avec eux.

Un jeune photographe d'une vingtaine d'année tué, son collègue grièvement blessé. Un autre journaliste de El Diario tué il y a deux ans. C'en est trop pour le journal, qui met en avant la sécurité de ses collaborateurs.

Dans un long éditorial intitulé 'Que voulez-vous de nous?', le journal explique sa position: les cartels sont les autorités de fait de la ville; le média pour sa part veut préserver la vie des employés; il souhaite donc savoir ce que les cartels attendent en matière d'information, ce que la presse peut diffuser sans crainte d'intimidation ou d'exécution.

Loin de marquer une soumission aux cartels, comme on pourrait le croire lors d'une lecture rapide,  cet éditorial provocateur dénonce les pouvoirs politiques en place: des promesses non tenues, des personnes qui ne connaissent pas la situation et se permettent des commentaires inappropriés, comme la secrétaire d'Etat à l'Education et à la Culture, Guadalupe Chacón Monárrez.

Assurément, un papier qui fera du bruit dans Landerneau.