Bolloré devrait remporter le lithium bolivien (selon les observateurs)

Catégorie:

Rien d'officiel encore mais c'est la conclusion à laquelle arrivent les observateurs (on ne dira pas lesquels) face aux récents événements, en lien avec les traditionnelles nationalisations du 1er mai.

Evo Morales a en effet nationalisé cette année plusieurs compagnies électriques, dans lesquelles l'on trouve des capitaux français et britanniques.

Or si les Britanniques hurlent comme des putois, les Français se la jouent profil bas, ce qui, vous en conviendrez, n'est pas intrinsèque au Français. La conclusion, donc, serait qu'ils s'y retrouvent ailleurs, et que les derniers émissaires envoyés par Vincent Bolloré la semaine dernière auraient obtenu des engagements quant à l'exploitation industrielle du lithium du Salar de Uyuni, sujet qui traîne depuis déjà bien un an.

Vu de France, on en voit pas pourquoi GDF Suez serait content que Bolloré remporte le marché, mais bon. Comme disait Coluche, dans les milieux autorisés où on s'autorise des trucs...

La version officielle est que David Choquehuanca, ci-devant ministre des Affaires Etrangères, a indiqué qu'aucune décision politique n'a encore été prise, mais que dans l'hypothèse où la Bolivie travaillerait avec l'entreprise de Bolloré, tout investissement devrait être accompagné de transfert de technologie. Malheureux, et tous ces emplois que doit créer Bolloré en France avec la voiture électrique?!

Bref, tout ça et bien d'autres choses encore dans América Económica.