Le chocolat déprimerait-il son consommateur?

Catégorie:

Le chocolat est généralement considéré comme antidépresseur. Une nouvelle étude confirme bien le lien entre chocolat et dépression, mais sans déterminer le sens de la causalité.

Un mythe qui s'effondre (et hop! un carré de chocolat pour me remettre): le chocolat pourraît être un facteur de dépression. C'est ce qu'envisage une étude réalisée sur 1.000 personnes (ridicule!!) : les personnes mangeant plus de chocolat montraient également davantage de signes de dépression (on ne précise pas le pourcentage de profs; c'est un tort).

Une hypothèse à creuser notamment: le chocolat pourraît avoir des effets positifs à court terme, plus dure étant la chute quand l'euphorie chocolatée se dissipe. Alors ça, ça a quand même une solution facile, le chocolat étant en vente libre à un prix raisonnable et l'addiction à cette substance étant tout à fait acceptée dans la société.

Au passage, les cours du caco continuent à monter: la récolte de la Côte d'Ivoire a été très en dessous des résultats escomptés. Déprimant.