Brésil: le candidat conservateur n'aime pas le Mercosur

Catégorie:

La prochaine élection présidentielle, au Brésil, aura lieu le 3 octobre 2010. Lula ne pouvant se présenter une 3ème fois, sa dauphine Dilma Roussef cherchera à l'emporter sur José Serra, ex gouverneur de Sao Paulo, candidat pour le Parti de la Social-Démocratie Brésilienne. Lequel considère que le Mercosur est un obstacle.

Ce bloc d'intégration régional, qui comprend, outre le Brésil, l'Argentine, le Paraguay et l'Uruguay depuis sa création en 1991, et depuis plus récemment le Venezuela, est une zone de libre échange économique avant tout.

Cependant, dénonce Serra, ce Marché Commun du Sud entrave le Brésil qui ne peut signer d'accords de libre-échange avec d'autres pays sans l'accord de ses partenaires, lesquels n'ont pas les mêmes intérêts. Et d'ajouter que le Mercosur n'a obtenu d'accord de libre-échange qu'avec Israel, un marché, on le reconnaîtra, un peu restreint (quoique maintenant que les Brésiliens vont pouvoir construire leur version propre du Rafale et le vendre... oui mais les Etats-Unis ne laisseront jamais faire).

Sa conclusion, face à des entrepreneurs (on est en campagne) est donc que le Mercosur entrave la croissance économique du pays. C'est donc mauvais (là c'est ma conclusion). Et tant pis pour les objectifs de développement économique lié à la justice sociale, que l'union douanière était censée favoriser.