Remaniements dans les blocs d'intégration

Catégorie:

Le Sénat brésilien a finalement approuvé l'adhésion du Venezuela au Mercosur. Inversement, le Honduras va s'éloigner de la zone d'influence de l'ALBA, alliance à laquelle il avait adhéré en 2008.

C'est donc l'avis du Paraguay qui sera décisif pour l'intégration demandée par le Venezuela dans le bloc Mercosur, puisque le petit pays (assez occupé politiquement au demeurant) ne s'est pas encore prononcé sur la question. Son examen au Congrès est prévu pour le mois de mars. Si la réponse est positive, l'entrée du Venezuela dans le Mercosur marquera son premier élargissement depuis sa création par le Traité d'Asunción, en 1991, même si le nombre des pays associés n'a cessé de croître.

Le Mercosur compte 4 pays fondateurs: Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay; tous les autres pays souverains d'Amérique du sud sont 'Etats associés'.

Inversement, le Honduras va quitter l'Alliance Bolivarienne pour les Amériques, à laquelle il avait adhéré en août 2008 sous la présidence de Manuel Zelaya. Ce rapprochement avec Hugo Chávez et sa rhétorique anti-impérialiste avait fortement déplu à 'de puissants secteurs' du pays (dixit l'AFP) et contribué à l'éviction du président en juin 2009. Micheletti, nouvellement nommé 'Héros national' par un lobby conservateur autobaptisé Alliance pour le Honduras, Paix et Démocratie, et dont je déplore qu'il n'ait pas osé le titre de Libertador (après tout ça en aurait plus jeté), a donc sereinement annoncé le retrait de son pays de cette alliance car, dit-il, la population n'en veut pas. J'aimerais qu'on lui demande à nouveau son avis une fois que le pétrole vénézuélien à bas prix n'arrivera plus.

Autre pays centraméricain qui résiste aux sirènes pétrolifères, le Salvador: son président de gauche, Mauricio Funes, a annoncé que son pays n'adhèrera pas à l'ALBA, privilégiant des relations paisibles avec ses voisins centraméricains et surtout son gros voisin du nord, les Etats-Unis.

Le Paraguay avait annoncé en juin son adhésion mais vu ce que ça a réussi à Zelaya, Lugo doit être un peu calmé.

L'Alliance bolivarienne repasse donc à 8 membres: les deux fondateurs, Cuba et le Venezuela; trois pays continentaux: le Nicaragua, la Bolivie et l'Equateur, et les micro-Etats caraïbes de la Dominique, St Vincent et Grenadines, et Antigua et Barbuda.