Au Brésil, la religion, c'est une affaire!

Catégorie:

Au Brésil, diriger une église est extrêmement intéressant, d'un point de vue économique s'entend. La législation est très favorable à l'implantation de ce type d'organisation. Ça pousserait n'importe qui à monter un truc pour adorer n'importe quoi: si ça rapporte...

D'après le récit qu'en fait El País, deux journalistes de la Folha de São Paulo ont dû bien s'amuser en enquêtant pour leur article. En trois jours et pour la modique somme de 76€ (le Bon Dieu vous le rendra au centuple), ils ont créé une sous-église dans l'Eglise Héliocentrique de l'Evangile Sacré. Bien sûr, vu d'ici vous vous dites: quel nom délirant, c'est pas crédible. Oh que si! Il y a plus exotique encore, par exemple l'Eglise Quadrangulaire, l'Eglise Boule de Neige (authentique!!!), l'Eglise Internationale de la Grâce de Dieu (seulement internationale, mais avec un site en 7 langues, quand même) et bien sûr l'Eglise Universelle du Royaume de Dieu, inventée par un employé du loto qui a trouvé un moyen plus efficace de faire fortune. Là, pas à tortiller, je vous mets le lien qui pointe sur le site Vigies-secte.

A noter que l'Eglise Maradonienne, c'est une blague aussi, mais tout le monde le sait.

Mais revenons à nos moutons héliocentrés, pardon à nos ouailles illuminées, enfin à leurs bergers éclairés potentiels. Pourquoi créer une Eglise, surtout si on n'a pas la foi?
- parce que c'est tendance. Chaque année au Brésil, il y a un million de nouveaux croyants évangéliques en plus
- parce que ça fait faire des économies. Les pouvoirs publics ne peuvent pas empêcher la constitution d'une organisation de ce type, qui dès sa création se voit exemptée d'impôts sur pratiquement tout: le local, les revenus, le travail de ses employés, et tout ce qui s'y rapporte de près ou de loin, depuis les stylos jusqu'aux voitures. Et là, vous vous demandez pourquoi un Brésilien aurait l'idée saugrenue de monter une entreprise quand il peut créer une Eglise... moi aussi, je me renseignerai...
- et enfin, parce que ça rapporte!!! En France, on a arrêté la dîme après le Moyen Âge; au Brésil ils y sont encore... euh enfin je veux dire... la dîme existe toujours, et au sens propre: 10%, c'est 10%, et va pas chercher à entuber le Seigneur, il voit tout et c'est mauvais pour ton matricule. L'Eglise de ................................... (ici, compléter avec la bonne appellation) te sauve, et si tu payes pas tu seras puni, et si tu doutes tu n'as qu'à regarder la chaîne télé de ton Eglise, il y aura au moins un fidèle pour t'expliquer tous les malheurs qui lui sont arrivés le mois où il ne s'est pas acquitté de son obole. Sinon, voyez le sketch des Luthiers El sendero de Warren Sánchez.

Et enfin, rien à voir mais si quand même: on observe une corrélation positive extrêmement forte entre catastrophes naturelles et montée en puissance des Eglises évangéliques. Le cas de l'Amérique Centrale est absolument effarant. On en reparlera...