Les Nazca, victimes d'une catastrophe écologique?

Catégorie:

Les Nazca - population des Andes péruviennes disparue vers le Vème siècle ap. J.C. - ont-ils été victimes de l'une des premières catastrophes écologiques provoquées par l'homme? Un chercheur britannique développe cette thèse, publiée par Nature et reprise par El País il y a deux semaines, sous le titre 'Le suicide de la culture nazca'.

Les Nazca, connus pour les 'pistes' ou les 'lignes' - les immenses dessins gravés dans le sol et qui ne se révèlent pleinement que vus d'avion - auraient massivement déboisé leur territoire, en abattant notamment les huarangos, arbres millénaires qui sont une pièce-clé de l'écosystème local. Pour le chercheur David Beresford-Jones, de l'Université de Cambridge, la survenue d'un violent épisode de El Niño aurait fait le reste: érosion, glissements de terrain, toute la terre cultivable aurait été entraînée. Les cultures de maïs et de coton auraient d'abord laissé la place à la mauvaise herbe avant que la zone ne se convertisse en désert.