La Banque du Sud (re)voit le jour au Venezuela

Catégorie:

Près de deux ans après son annonce officielle (et une première signature en grande pompe le 9 décembre 2007), sept pays ont signé ce week-end lors du 2ème sommet Amérique du Sud - Afrique le nouvel acte de naissance de la Banque du Sud: une institution destinée à financer des projets latinoaméricains sans passer sous les fourches caudines des institutions financières internationales. Le capital de départ promis est de 7 milliards de dollars. En fait, tout pareil qu'il y a deux ans.

C'est à l'origine une idée de Hugo Chávez, appliquée à son projet d'intégration régional ALBA (Alternative Bolivarienne pour les Amériques), qui a été reprise par les pays membres et associés du Mercosur: une banque commune, dans laquelle ils placeraient leur argent, et qui le leur prêterait sans imposer comme condition préalable la mise en place de mesures d'ajustement structurel ou le respect de certaines lois des Etats-Unis en matière de brevet (ce que fait notamment la Banque Interaméricaine de Développement).

Si le Venezuela, l'Equateur et la Bolivie sont membres de l'ALBA, les autres contributeurs ne sont pas de farouches anti-américanistes mais se satisfont également de gagner en autonomie par rapport aux Etats-Unis et à leur poids dans la finance et les financements mondiaux. Ainsi, l'Argentine, le Brésil, l'Uruguay et le Paraguay participent-ils au lancement de cette nouvelle entité bancaire.

Conformément aux textes signés, le Venezuela, le Brésil et l'Argentine se sont engagés à apporter chacun deux milliards de dollars mais dans un élan lyrique, Hugo Chávez a annoncé, comme le rapporte le journal bolivien Los Tiempos, un doublement de cette quantité initiale (et je relance de deux milliards...). En fonction de leurs possibilités, l'Equateur et l'Uruguay apporteront 400 millions de dollars, la Bolivie et le Paraguay, 100. L'objectif est de disposer de 20 milliards de fonds rapidement.

Question: quelle est la nouveauté par rapport à décembre 2007? Le premier qui trouve n'hésite pas à prévenir les autres. Suggestion: il y avait Kadhafi (Chávez est très ami avec les grands démocrates de ce monde) sur la photo... mais je ne vois pas de rapport.