Guatemala: première condamnation pour des crimes contre les Indiens

Catégorie:

La justice guatémaltèque a condamné hier le responsable de la disparition d'Indiens lors de la guerre civile (1960-1996). C'est une première dans l'histoire du pays; comme toute première, elle crée des espoirs. Il reste à juger les responsables de la disparition de 249.994 Indiens Mayas.

Pendant 36 ans, ce pays essentiellement Indien (environ 60% de la population) a été à feu et à sang. On estime à 250.000 le nombre d'Indiens disparus, le plus souvent tués par les paramilitaires ou les milices d'autodéfense qui les considéraient marxistes. Les responsables sont connus de tous mais tant que la justice ne les a pas reconnus comme tels, ils jouissent de l'impunité et pour certains continuent à jouer un rôle important dans le pays. L'ex-dictateur Ríos Montt, heureux fondateurs des Patrouilles d'Autodéfense Civile, s'est par exemple présenté à l'élection présidentielle de 2003. C'est donc une grande nouvelle que la condamnation à 150 ans de prison (les peines hispanos sont souvent amusantes) de Felipe Cusanero.

Cependant, le Guatemala ne s'est pas encore remis de la période de guerre civile (documentaire en espagnol). Les exactions continuent contre les Indiens.