Madonna et la balance commerciale argentine

Catégorie:

La tournée de Madonna prévue en décembre 2012 en Argentine est conditionnée par l'exigence gouvernementale du maintien d'une balance commerciale équilibrée. En conséquence, le tourneur argentin de l'artiste, Time 4 Fan, va devoir exporter des artistes argentins.

Depuis plusieurs années, la balance commerciale argentine est excédentaire, mais cet excédent s'amenuise peu à peu. Le gouvernement est très soucieux de la maintenir; l'excédent était de dix milliards de dollars en 2011 et l'objectif pour cette année est de le reconduire.

Depuis 2010, l'Argentine a donc mis en place un amusant mécanisme destiné à favoriser la sustitution d'importations. Ceux qui veulent vraiment importer des produits étrangers sont condamnés vivement encouragés à favoriser des exportations argentines pour le même montant que leurs importations.

C'est pourquoi en 2011 le concessionnaire Porsche argentin a exporté du vin, de l'huile d'olive et des olives (pour huit millions de dollars, tout de même) pour pouvoir importer une centaine de véhicules. BMW a opté pour l'exportation de riz.

Dans le cas des deux dates de concert de Madonna, Time 4 Fan - l'entreprise à capitaux brésiliens qui fait venir l'artiste - est prié d'organiser des concerts pour des artistes argentins à l'étranger. Avant qu'ils arrivent au même montant, il va falloir en exporter un paquet. Pour le moment il est question d'une tournée internationale pour Andrés Calamaro; et grâce à T4F le groupe Miranda! (je n'y connais rien, je définirais ça comme du rock/pop sucré eighties, mais le mieux est que vous vous fassiez une idée: ici Enamorada, là Mentía) a déjà donné des concerts en Equateur et en Bolivie.

L'autre problème rencontré par le tourneur est la difficulté à se procurer des dollars pour payer l'artiste américaine, le pays ayant également entrepris (comme on l'a vu ici) une politique de strict contrôle de cette monnaie fort prisée.