La justice suspend la construction du barrage de Belo Monte

Catégorie:

La nouvelle pèse son poids et je parierais qu'on n'en mesure pas encore les répercussions: la cour fédérale de l'Etat du Para a suspendu la construction du barrage hydroélectrique de Belo Monte, un projet pharaonique qui devait apporter près de 11.000 MW au Brésil.

La construction de ce barrage - un projet qui remonte à la période dictatoriale - a fait l'objet de nombreuses oppositions; malgré tout, en février dernier, le Ministère de l'Environnement brésilien avait donné son aval.  On pensait alors la mise en oeuvre du projet inéluctable.

Le juge de Pará, pour sa part, considère que l'on n'a pas suffisamment pris en considération les effets du barrage sur les moyens de subsistance des Indiens qui vivent de la pêche dans le fleuve Xingu; il interdit au consortium de modifier le lit et le cours du fleuve.

Les dépêches des agences de presse sont reprises telles quelles par tous les médias (même en français! Voir Libération, par exemple) ; il serait intéressant de savoir quels sont les recours que le consortium - voire l'Etat!- peut encore utiliser, combien d'argent a déjà été investi dans les travaux préparatoires et avec quels effets sur l'environnement. Je peine à croire qu'il puisse s'agir là de l'avis de décès irrévocable du projet Belo Monte.

News! La dépêche de l'agence EFE reprise par Paraguay.com donne quelques informations supplémentaires par rapport à l'AFP... Le juge a ordonné une astreinte de 200.000 reals par jour de non respect de sa décision (environ 109.000 dollars); les travaux de construction du camp des ouvriers peuvent continuer (qu'on m'explique la logique, si l'on arrête la construction du barrage), et enfin... le consortium peut faire appel de la décision.