Il y a dix ans, au Venezuela, le "Carmonazo"

Catégorie:

Le 11 avril 2002 débutait une tentative de coup d'Etat contre le président élu Hugo Chávez. Pratique courante au long du XXème siècle en Amérique Latine, moins courante au XXIè - encore que: celui du Honduras a très bien réussi. Mais surtout, une tentative de putsch que le peuple a réussi à faire échouer.

La tentative de coup d'Etat d'avril 2002 n'aura duré que quarante-huit heures, à l'issue desquelles Hugo Chávez a triomphalement regagné Caracas et le palais de Miraflores. Son éphémère remplaçant n'était pas un autre militaire, mais Pedro Carmona, le patron des patrons vénézuéliens, pour qui les Etats-Unis avaient les yeux de Chimène, et qui restera dans l'histoire sous le sobriquet de Pedro le Bref.

Dix ans plus tard, le correspondant de la BBC à Caracas se souvient. L'occasion de renvoyer sur des documents de l'époque:

- l'extrait du JT de France 2 du 12 avril (bourré d'erreurs: on croyait notamment à ce moment-là que Chávez avait renoncé. On croyait aussi à tort que l'armée avait choisi Carmona pour le remplacer à la présidence)
- l'extrait du JT de France 3 du 14 avril: échec du coup d'Etat et retour de Chávez
- le dossier du RISAL (Réseau d'Information sur l'Amérique Latine): des documents d'analyse sur la tentative de putsch (en français)
- le putsch vu depuis l'université de Sherbrooke (en français)

Dix ans plus tard, soigné pour un cancer qui l'épuise et en pleine campagne électorale, Hugo Chávez tente de ranimer la flamme de son peupe en ravivant le souvenir. 

A lire aussi: 

La tentative de coup d'Etat en dessin animé (en espagnol)
Que sont-ils devenus? (en espagnol)

Photo de Bernardo Londoy sur Flickr, licence CC BY-NC-SA 2.0